Commerce en ligne : temps, saisons, vacances, halte aux idées reçues !

En juillet et août, les entreprises et sites de e-commerce tournent plus ou moins au ralenti. A la plage, à la montagne ou à la campagne : tout le monde a l’esprit en vacances. Tout le monde ou presque. Les seniors, eux, calés sur un tout autre calendrier sont bel et bien là. L’occasion de rappeler que pour capter ces consommateurs, les marques ont tout intérêt à corriger quelques croyances sur la temporalité de leurs offres et de leurs actions. Et ce, tout au long de l’année !

L’été, personne n’est devant un écran 

FAUX La terre ne s’arrête pas de tourner quand, certes, une majorité de Français est à la plage. Et on le sait, les seniors n’obéissent pas au rythme des vacances scolaires. Les mois de juillet et août représentent au contraire une période où ces consommateurs potentiels sont chez eux, intéressés notamment par ce qu’il se passe dans leur environnement immédiat. L’occasion par exemple de penser à proposer des offres culturelles, festives et ludiques de proximité. Les seniors sont disponibles, ont également du temps pour surfer sur internet, pour traquer la bonne affaire ou pour faire des recherches dans la perspective d’un prochain achat.

L’été est une saison idéale pour se démarquer 

VRAI Les entreprises se vident traditionnellement en août et ce mois-là, comme celui de février sont des mois connus pour être particulièrement peu propices aux achats en ligne. Mais pour les seniors, ce ne sont pas nécessairement des mois creux. Bien au contraire. Et si c’était le moment idéal pour aller les chercher ? En effet, de nombreuses marques et entreprises cessent de communiquer en été. Si la concurrence est à la plage, il y a sans doute un créneau à investir pour émerger avec un produit ou une offre ! Petit bonus non négligeable : il sera aussi plus simple de négocier le prix de vos campagnes de communication auprès de supports pas franchement débordés en cette saison.

Faire la différence en choisissant de communiquer à d’autres moments et sur d’autres créneaux que vos concurrents.

En dehors des moments forts point de salut 

FAUX Bien sûr, les fêtes de fin d’année, la fête des mères/pères, Saint-Valentin, etc sont des périodes incontournables du e-commerce. Des moments porteurs à continuer de prendre très au sérieux et à bien préparer à tous les étages de l’entreprise (communication, informatique, logistique, web…) pour garantir la réussite de vos campagnes. Il s’agit de périodes à forte intensité commerciale durant lesquelles vous n’avez aucun droit à l’erreur. Pour autant, il reste des espaces le reste de l’année pour créer votre propre calendrier sans forcément vous caler sur les soldes, ou Black Friday qui ont tendance à noyer le consommateur dans un océan d’offres plus ou moins pertinentes. Faites plutôt la différence en imaginant vos propres temps forts en lien avec vos produits et vos offres et en choisissant de communiquer à d’autres moments et sur d’autres créneaux que vos concurrents.

Le mercredi est un jour intéressant pour capter les seniors

VRAI C’est le jour des enfants et des… petits-enfants ! Un jour clé de la semaine où les seniors-grands-parents s’occupent d’eux et sont donc particulièrement attentifs aux offres liées à l’enfance. L’occasion de prendre la main et de leur faire quelques suggestions (via SMS, mailing, etc) de sorties, jouets, équipements…

Avec les seniors, il faut plus de temps pour vendre

FAUX Les consommateurs seniors ne sont pas moins réactifs que les autres. Néanmoins, pour les intéresser, mieux vaut connaître quelques subtilités. Ainsi, dans le domaine de l’habitat et des équipements, toute modification lourde qui va impliquer un changement conséquent dans le quotidien va nécessairement générer un temps de réflexion important. A contrario, les seniors sont tout à fait prêts à se faire plaisir et à succomber rapidement à un coup de cœur : voyage de dernière minute, offres en lien avec le vin, la gastronomie, belle pièce vestimentaire, etc. A vous de proposer la bonne affaire au bon moment !

Sur le web, le cycle de vente n’est pas forcément plus rapide

VRAI L’émergence de nouveaux formats et de nouvelles solutions webmarketing ne s’accompagne pas nécessairement d’une accélération du cycle de vente en direction des seniors. L’immédiateté du web ne fait pas encore de miracles ! Gardez à l’esprit que l’apparition d’une entreprise ou d’une marque sur le web n’est pas un gage de rentabilité immédiate. Néanmoins, il offre une multitude de possibilités et de nouveaux leviers à tester en corrélation avec son cycle de vente habituel pour mieux en mesurer les impacts et les réussites. Le web permet de connaître avec finesse les actions des prospects et consommateurs (clics, temps passé, taux de conversion…). Ce qu’aucun autre média n’est en capacité d’offrir. Et surtout, il ouvre un champ des possibles de plus en plus large pour capter de nouveaux consommateurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

`